Témoignages de salariés

Pour beaucoup, le bouche à oreilles leur a permis d'apprendre l'existence de cette agence.

Christelle L. une abbevilloise de 33 ans, reconnue handicapée à cause d’une sclérose en plaque. La première fois que j’ai été reçue, j’ai eu un entretien individuel, où on a parlé de mon handicap, mais aussi de mon parcours personnel et professionnel. Je m’y suis sentie plus écoutée que dans une boite d’intérim classique. C’est plus humain, plus compréhensif. Quand j’ai appris ma maladie, ma vie a basculé, mais Cap Intérim France m’a rapidement trouvé des missions, m’a remotivé, m’a apporté la confiance ».

Pour Lydie L, une Fressennevilloise, 48 ans........

reconnue handicapée pour hernie discale le parcours est quasiment similaire. « Je m’y suis inscrite en avril et le mois suivant j’enchaînais les missions de plus en plus prolongées. Je ne pensais pas que cela allait être aussi rapide! » Également inscrite dans des agences d’intérim classique, Lydie L. explique « qu’une seule la contactée…… Cap Intérim France a été un vrai coup de pouce  » confie celle qui n’a pas de boulot en ce moment, mais ne compte pas se laisser abattre. D’ici un an, sans emploi durable, elle devra quitter Cap Intérim France, sa période de suivi étant terminée: « cela m’inquiète un peu pour l’avenir. Alors d’ici quelques mois, comme M. Guittenit me l’a conseillé, je referai mon CV et chercherai un emploi par moi-même ».